Jour 55 - Rencontre avec la comédienne Pauline Gasnier

Dernière mise à jour : 28 mai 2021

Ce matin nous avons pris la route vers Mugron, petit village de 1500 habitants qui a (quand même) son propre cinéma d'art et essai.


Au bout d'une heure de route, nous débarquons dans la cour de ce qui s'apparente à une ferme en rénovation et sommes accueillis par un, deux, puis trois chiens qui bondissent sur nos genoux: Françis, Safran et Lutèce Bernard (Pauline tu me corrigeras).


Puis un petit chat mouillé pointe le bout de son nez "C'est Michel, il vient de tomber dans la piscine" nous raconte Pauline. Le ton était posé, nous savions déjà que nous allions passer un bon moment. C'est loin d'être fini pour les animaux mais passons au cœur de la rencontre.


Pauline est une jeune femme qui vient d'une famille où être artiste n'est pas un vrai métier. Il serait tragique de ne la résumer qu'à ça, puisque nous venons de le voir, il ne manque pas d'amour et de joie dans cette demeure. Mais aux racines de sa démarche artistique, elle a toujours pensé que le métier n'était pas fait pour elle. Qu'il fallait plus de maîtrise, de légitimité.


Aujourd'hui, notre comédienne, bientôt 3 fois maman, joue un rôle plus qu'essentiel dans l'écosystème de la culture.


Elle est à la fois engagée pour les intermittents et contre la réforme de l'assurance chômage (dont les aberrations n'ont pas fini de nous surprendre), elle transmet son savoir et encadre les plus jeunes dans des ateliers de travail agréables ; et puis elle joue, et fait vivre le théâtre. Si son manque de confiance en elle lui permet de se remettre en question et de toujours chercher à s'améliorer, sa légitimité n'est plus à questionner. Le milieu a besoin d'elle, comme l'arbre de chaque feuille.


Lancés dans l'enregistrement, nous passons en revue de nombreux sujets, de la sérénité qu'elle a su conserver pendant le confinement, aux corps et aux esprits plus rouillés que prévu à la reprise des représentations, en passant évidemment par les occupations et le désir d'en faire un mouvement compréhensible et cohérent sans perdre la force du propos.


Voici un court extrait de notre interview où elle nous parle de sa rencontre avec le théâtre et du confinement :



Prochainement, vous pourrez retrouver Pauline dans une production radiophonique ainsi que sur scène pour une création autour de la "Locomotive humaine" dont voici un lien: http://www.nombril.com/detail-dune-manifestation/cyclloko-la-grande-ceremonie.html?fbclid=IwAR1smRaWFrUMW8kusaXlPmCOKlu7GK5DE4zsvAEoBPaXpCqOhgnsldUFa7U



Pour nous, c'était le dernier rendez-vous de la semaine, place aux paysages et au montage pour vous régaler dimanche.


A très vite !


Corentin


Ah oui, les animaux, j'oubliais. Après avoir terminé l'interview, les deux enfants de Pauline étant rentrés, nous avons continué le tour du propriétaire où nous avons découvert des poules, trois moutons et une chèvre. J'ai demandé à Pauline où était le chameau, elle m'a répondu qu'elle envisageait plutôt de prendre un lama.


79 vues6 commentaires

Posts récents

Voir tout