Jour 41 - Batteries Pleines dans les Pyrénées

La notion de réussite repose souvent sur des chiffres. Combien tu gagnes ? Tu as eu combien à l'examen ? En quelle position as-tu terminé la course ? Combien de kilomètres heures, de centimètres, de tour de taille, d'amis facebook.


Aujourd'hui, je pense pouvoir dire que la réussite, même si vous le saviez déjà, est une sensation bien capricieuse et qui ne se cache pas forcément là où on pensait la trouver et qui ne repose ni sur des chiffres ni sur une quantité. Demandez aux gagnants du loto et aux coureurs de jupons ce qu'ils en pensent, seuls après leur ivresse.

En tous cas je ne pense pas que ma réussite sera quantifiable, pas de mon point de vue, mais qu'elle prendra une autre forme, une autre couleur.


Peut-être que nous la devinons, avec Augusta, cette forme. Que nous sentons qu'elle existe quelque part en ce moment.


Cela fait quarante et unes matinées que nous nous réveillons avec un sentiment de devoir et d'envie que nous n'avions jamais ressenti de cette manière. Bien sûr, la motivation, nous l'avions déjà connue auparavant. Mais avec ce projet, une émotion d'un genre nouveau a pris place dans nos cœurs et forge la femme et l'homme que nous serons demain.


Peut-être est-ce la réussite. Non pas dans sa forme finale qui consisterait à considérer sa vie et ses acquis comme une réussite, mais dans une forme plus actuelle, plus vivace.

En réalisant ce film, nous réussissons. Il n'est pas encore sorti mais déjà, quelque chose se meut dans nos corps et nos esprits et nous dirige vers une vérité. Celle d'être là pour les autres, avec les autres, de faire partie d'un tout et de s'en occuper. Le monde des artistes, du spectacle vivant, un écosystème, que sais-je; nous agissons pour notre plus grand bien et celui des autres. Pour affirmer notre légitimité et notre envie d'appartenir à ce milieu. En avait-on besoin ? Je ne sais pas. Avez-vous besoin de devenir une meilleure personne ? Certainement que non, mais vous chercherez à le faire quand même, avec un livre de plus, une bonne action de plus, un sourire de plus.

Ce qui est sûr, c'est que c'est ici que nos instincts et l'aide de beaucoup nous ont mené et que nous sommes heureux de la tournure des évènements, fatigués, mais heureux. Enfin, comme le dit le titre, nous rechargerons les batteries vitesse grand V ici.


Ces quelques jours dans les Pyrénées nous ont bien soulagé des soucis sur le montage du dernier épisode. Nous avons bien avancé sur la planification des prochaines semaines et ce fût l'occasion de faire le ménage dans nos esprits et dans l’ordinateur qui commençait à tousser comme une chouette asthmatique.



Je vous donne donc rendez-vous dimanche pour une vidéo un peu différente, nous répondrons à vos questions que je vous invite à poser ici en commentaire de cet article si vous voulez participer.


Corentin

47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout