Jour 37 - Fin du périple Gersois. Où allons-nous maintenant ?

Comme un enchaînement de petites aventures à l'intérieur de la grande, chaque région nous emmène de visages en villages à la rencontre d'interlocuteurs toujours plus intéressants et de paysages variés. Nous quittons dans quelques heures le Gers que nous allons regretter au moins pour ses vallons, à coup sûr pour la gentillesse des personnes qui nous ont accueilli.


Ici le Ciné 32, avec son bistrot associatif et ses cinq salles.


Je tiens à remercier encore une fois le pôle national du cirque CIRCa, avec Laure Baqué et Stéphanie Bulteau, sans oublier Ciné32, qui ont fait de ces deux semaines les plus productives de notre aventure. Quantité était égale à qualité.


gif

Ce n'est pas sans payer une certaine contrepartie de temps.

Vous l'avez peut-être remarqué, les articles sont moins fréquents. C'est en partie parce que chaque jour n'a pas forcément le croustillant du précédent. Mais c'est aussi parce que le Gers a été la région qui nous a demandé le plus de travail.


Non pas qu'on se soit ankylosé, c'est même plutôt l'inverse.


Au début de l'aventure, nous avions pour habitude de faire une interview par semaine, accompagnée des paysages de la région.

Dans la vidéo qui sortira dans quelques jours, ce sont trois interviews, deux lieux de théâtre et deux localités que nous avons visité pour notre plus grand plaisir. En une semaine!


Ici avec Claire qui nous a fait visiter 'La Petite Pierre',

un lieu de résidence pour artistes en plein champ


Chaque minute passée avec les interlocuteurs est une minute de travail en moins sur la vidéo, et surtout une minute de plus à traiter pour un épisode de qualité. C'est donc plus de travail sur la même période et les journées ne font toujours que 24h avec ce qu'elles comportent d'imprévus et de moments de détente. (Il en faut! N'est-ce pas Zizou ?)



Pour vous faire saliver, sachez que nous avons pu voir un spectacle (oui, à deux, juste pour nous) de la part de la compagnie Kiroule. Nous avons ensuite interviewé un de ses membres fondateurs, Dimitri Votano et le courant entre comédiens est tout de suite passé.


Admirable bonhomme qui en 1998 fonde le lieu de résidence "La Petite Pierre" dédiée aux artistes du spectacle vivant. Depuis, les compagnies s'enchaînent pour mettre au point leurs spectacles et vont diffuser la culture dans tout le territoire avec de nombreux festivals.


Ce qu'on a apprécié chez lui c'est son envie de faire bouger l'esprit du spectateur. Pas simplement de le faire réfléchir, mais d'inviter au changement. Il nous explique qu'un spectacle qui ne tend pas vers cet objectif est un travail vain.


Il nous a ensuite fait part des moments bénéfiques que lui et sa compagnie ont vécu grâce au covid, notamment avec une longue période de création qui a mené leur dernier spectacle à maturation.

" Aujourd'hui, je suis plus tranquille quant à la sortie du spectacle. Ça changera sûrement dans quelques semaines, avant d'entrer en scène".


Je vous laisse sur ses paroles dont vous entendrez la suite dans notre prochaine vidéo aux côtés de nombreuses autres choses.


Sortie demain au mieux, ou lundi si nécessaire.


Bonne nuit et rendez-vous dans les Pyrénées qui sont notre prochaine destination !


Corentin

60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout